Espace investisseurs Site Baccarat

Communiqué


Résultats annuels 2016 : La profitabilité opérationnelle du Groupe continue à s'améliorer   (25/04/2017 18:30)
 
   

Chiffre d'affaires annuel : 148,3 M€

En légère baisse de -0,9% en données publiées et stable hors flaconnage

(À changes constants : -4% sur l'ensemble du Groupe et -3,4% hors flaconnage)

EBITDA : 12,9 M€

En progression de +25,2% (à changes réels) et marge en hausse de 1,8 point à 8,7%

Résultat opérationnel courant : 6,5 M€

Multiplié par 2 sur l'exercice

Résultat opérationnel : 5,2 M€

En progression de +2,8 M€

Résultat net part du groupe : 2,2 M€

Positif pour la première fois depuis 4 ans

Un endettement financier net maîtrisé à 14,6 M€


Le Conseil d'administration de Baccarat, réuni ce jour, a arrêté les comptes consolidés au 31 décembre 2016. Les procédures d'audit sur les comptes ont été effectuées. Le rapport des Commissaires aux comptes sera émis après finalisation des procédures requises pour la publication du rapport financier annuel.

Daniela Riccardi, Directeur Général de Baccarat, a déclaré : « Le travail effectué depuis trois ans pour moderniser l'offre produit, combiné au plan de mise en place d'une structure plus légère et flexible, a montré son efficacité. Pour la quatrième année consécutive, la rentabilité d'exploitation du Groupe s'est améliorée pour atteindre une marge sur EBITDA plus intéressante de 8,7% en 2016.

Cette performance a été réalisée malgré un environnement toujours incertain sur le plan économique et géopolitique. Les axes de développement prioritaires sur lesquels ont porté les efforts, à savoir les boutiques stratégiques détenues en propre, les concessions dans les grands magasins et le commerce en ligne ont affiché une croissance significative et contribuent à présent, plus que les ventes en gros, au chiffre du groupe hors flaconnage. Les nouvelles boutiques de Paris et Pékin, illustrant le nouveau concept dessiné par Gilles et Boissier, un « zoning » et un « category management » appropriés, ont réalisé une première année réussie en chiffres d'affaires et rentabilité, confirmant ainsi le potentiel de notre modèle de développement dans le « retail ».

Les nouvelles créations lancées cette année sur le marché sous le thème « les beaux cadeaux dans une boite rouge » ont attiré avec succès une clientèle nouvelle et plus jeune, adepte d'un style de vie alliant tradition et modernité que seul Baccarat peut offrir.

Nous sommes convaincus que notre marque, unique au monde, symbole de l'art de vivre à la française depuis plus de 250 ans, dispose à présent d'une solide base pour tirer parti des investissements nécessaires pour développer pleinement son potentiel. »

Principaux indicateurs financiers

en milliers d'Euros 2016 2015
     
     
Chiffres d'affaires 148 342 149 748
Var changes réels -0,9%  
Var changes constants -4,0%  
EBITDA(1) 12 942 10 338
en pourcentage du chiffres d'affaires 8,7% 6,9%
     
Résultat opérationnel courant 6 500 3 265
     
Autres produits et charges opérationnels -1 333 -889
     
Résultat opérationnel 5 167 2 376
     
Résultat Financier -1 173 -383
     
Résultat net consolidé part du groupe 2 230 -1 114
     
(1) Cf. définitions ci-après    

Performances opérationnelles et financières

 
(en milliers d'euros)
T4-2016 T4-2015 Var à changes réels Var à
changes comparables
Cumul 2016 Cumul 2015 Var à changes réels Var à changes comparables
Europe 15 883 16 246 -2,2% -1,1%   48 561 49 924 -2,7% -1,7%
Amériques 10 803 9 938 +8,7% +8,1%   26 430 26 728 -1,1% -1,3%
Japon 15 882 14 202 +11,8% -0,4%   49 979 46 973 +6,4% -4,7%
Asie hors Japon 6 161 6 200 -0,6% -0,1%   16 129 16 913 -4,6% -3,4%
Reste du Monde 1 753 2 305 -24,0% -23,9%   7 243 9 210 -21,4% -21,5%
TOTAL 50 482 48 891 +3,3% +0,0%   148 342 149 748 -0,9% -4,0%

Le chiffre d'affaires 2016 s'élève à 148,3 M€, en baisse de -0,9% en données publiées et -4,0% à changes comparables. Hors activité flaconnage, le chiffre d'affaires de l'année est stable en données publiées (-0,1%) et affiche une baisse de -3,4% à changes comparables, les fluctuations des changes ayant eu un effet favorable tout au long de l'année. La croissance des activités de détail (« retail ») a été satisfaisante pour le Groupe.

Les innovations en matière d'art de la Table et de Décoration, ainsi que la collection de bijoux Marie Hélène de Taillac lancée en fin d'année, ont connu un grand succès alors que l'année a été plus difficile pour les luminaires, notamment auprès des grossistes.

La tendance de l'activité s'est améliorée sur le dernier trimestre avec un chiffre d'affaires de 50,5 M€, en augmentation de +3,3% en données publiées et stable à changes comparables par rapport au quatrième trimestre 2015.

En Europe et hors activité flaconnage, le chiffre d'affaires est en croissance de +1,2% à changes comparables, tiré par la croissance à deux chiffres sur l'Europe de l'Est (+33,5% à 5,7 M€) et le dynamisme des boutiques détenues en propre et des concessions, dont certaines comme Harrods à Londres ont affiché une formidable croissance à deux chiffres.

L'activité flaconnage en Europe continue de pâtir indirectement des mesures anti ostentatoires en Chine et les ventes au réseau multimarque en Europe de l'ouest restent atones.

En Amériques, la dynamique retrouvée sur le dernier trimestre, en croissance de +8,1%, a permis de limiter la baisse du chiffre d'affaires annuel à -1,3% en devises locales. Le réseau de boutiques et les ventes en ligne en particulier ont réalisé une belle performance.

Au Japon, en données publiées, les ventes affichent une progression de +6,4% sous l'effet des impacts positifs des fluctuations du Yen. En devise locale, le chiffre d'affaires annuel est en baisse de -4,7%, s'expliquant notamment par des affaires spéciales non récurrentes réalisées en 2015.

En Asie hors Japon, à changes comparables, avec un quatrième trimestre quasi stable malgré un effet de base négatif avec l'ouverture du marché coréen sur le dernier trimestre 2015, le chiffre d'affaires est en baisse de -3,4% sur l'année avec une performance à deux chiffres de l'activité « retail », reflet du succès de l'ouverture de la boutique de Pékin.

Dans le reste du monde, le chiffre d'affaires est en baisse de -21,5% à changes comparables, reflet d'une baisse de l'activité essentiellement concentrée au Moyen-Orient, notamment au cours du second semestre due au contexte économique difficile ayant conduit les distributeurs à baisser leurs niveaux de commandes. Il est à noter néanmoins que les ventes aux clients finaux ont continué à progresser, soulignant ainsi le succès des produits Baccarat dans la région.

L'amélioration continue de la performance industrielle à la Manufacture combinée à la discipline en matière de gestion des autres coûts d'exploitation et un impact favorable des fluctuations des changes a permis d'afficher une croissance significative de l'EBITDA de +2,6 M€ sur l'exercice à 12,9 M€.

Le résultat opérationnel courant s'établit à 6,5 M€ contre 3,3 M€ en 2015 sous l'effet de la progression de l'EBITDA et des moindres dotations aux amortissements.

Compte tenu d'une augmentation des autres charges nettes non courantes de 0,4 M€, le résultat opérationnel atteint 5,2 M€ contre 2,4 M€ en 2015.

Le résultat financier de -1,2 M€ est en baisse de -0,8 M€ par rapport à l'année dernière, principalement en raison des fluctuations de changes sur les financements des filiales, alors que le coût de l'endettement net est en légère diminution sur la période compte tenu de la baisse des taux d'intérêts.

La diminution de la charge d'impôt du Groupe de -3,0 M€ à -1,7 M€ s'explique principalement par la comptabilisation en 2015 d'une annulation non récurrente d'impôts différés actifs.

En conséquence, le résultat net part du Groupe sur l'exercice s'établit à 2,2 M€, positif pour la première fois depuis 2012, contre une perte de -1,1 M€ pour la période précédente.

Flux de trésorerie et structure financière

en milliers d'Euros 2016 2015
     
     
Capacité d'autofinancement avant coût de l'endettement 12 298 9 304
financier net et impôts    
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité -7 063 -7 269
Impôts sur le résultat payés -931 -46
     
Flux net de trésorerie liés aux activités opérationnelles 4 304 1 989
     
Flux net de trésorerie liés aux opérations d'investissement -3 841 -2 003
     
Flux nets de Trésorerie liés aux activités de financement -1 203 -849
     
Variation de la trésorerie -740 -863
     
     
Trésorerie d'ouverture 27 727 27 840
Effet de la variation des taux de change -34 750
Variation de la trésorerie -740 -863
Trésorerie de clôture 26 953 27 727

La consommation de trésorerie sur l'année s'établit à -0,7 M€ contre -0,9 M€ l'année précédente.

  • Les activités opérationnelles ont une contribution positive à la variation de la trésorerie de l'année et en forte amélioration par rapport à 2015 (+4,3 M€ dégagés en 2016 contre +2,0 M€ en 2015) induite principalement par la progression de l'EBITDA. Les impôts payés, de -0,9 M€, ont toutefois grevé la trésorerie alors que 2015 avait bénéficié de remboursements de crédit d'impôts.
  • La trésorerie allouée aux investissements opérationnels (ouverture de la boutique de Pékin et investissement dans l'outil industriel) est de -3,8 M€ sur l'année. En 2015, la trésorerie allouée aux investissements avait été en partie financée par l'indemnité perçue au titre de l'éviction de la boutique de La Madeleine à Paris.
en milliers d'Euros déc-16 déc-15
     
     
Capitaux engagés 64 049 61 183
     
Capitaux Propres 49 456 47 661
     
Endettement financier net (EFN) (14 593) (13 522)
dont Endettement financier brut long terme (27 408) (29 130)
dont Endettement financier brut court terme (14 140) (12 158)
dont Trésorerie 26 955 27 766
     
Gearing (EFN/Capitaux propres) 29,5% 28,4%
EFN/EBITDA 1,1 1,3
     

L'endettement financier net à fin décembre 2016 est de 14,6 M€ en hausse de 1,1 M€ par rapport à décembre 2015 sous l'effet de la baisse de la trésorerie mais également des impacts négatifs de la fluctuation du Yen sur la dette au Japon.

La dette brute inclut le Prêt Relais intragroupe à long terme de 22,26 M€ accordé par SDL Investments I Sàrl le 20 février 2015 en remplacement des crédits bancaires remboursés à la même date dans le cadre de la cession par Starwood Capital Group de Groupe du Louvre et du reclassement de sa participation indirecte dans Baccarat SA au sein de sa filiale SDL Investments I Sàrl. 

Ce Prêt Relais était initialement remboursable in fine en deux tranches aux mêmes dates que les financements bancaires, la tranche A (10,26 M€) le 22 janvier 2019 et la tranche B (12 M€) le 22 janvier 2018. Les garanties et le taux d'intérêt (Euribor 3 mois + 3,5% pour les deux tranches) de ce financement sont identiques à ceux prévus au contrat de crédit bancaire initial, à l'exception des covenants, le Prêt Relais n'étant soumis à aucun covenant.

Conformément aux dispositions du contrat de Prêt Relais, la société Baccarat S.A. s'était engagée à mandater, au plus tard le 20 avril 2015, une banque d'affaires chargée de rechercher et de lui proposer un refinancement pérenne du Prêt Relais et du Prêt Groupe du Louvre (cédé à SDL Investments I Sàrl à la date de conclusion du Prêt Relais), selon certaines modalités et conditions stipulées au contrat.

La société SDL Investments I Sàrl avait accepté de proroger ce délai pour mandater une banque jusqu'au 31 décembre 2016 et d'étendre le délai pour proposer des offres de refinancement jusqu'au 31 mars 2017, ce qui avait été acté et autorisé par le Conseil d'administration selon sa décision du 17 mars 2016.

Compte tenu d'un accord de la société SDL Investment I Sàrl, le Conseil d'administration, lors de sa séance du 25 avril 2017, a autorisé de nouvelles modifications du contrat de Prêt Relais : la date limite pour mandater une banque d'affaires et proposer des offres de refinancement a été fixée au 31 décembre 2017 et la date de remboursement de la Tranche B a été reportée au 30 juin 2018.

Autres évènements post clôture

La société Baccarat a été assignée, le 15 novembre 2012, par la société Consellior SAS, actionnaire minoritaire, puis par certains actionnaires individuels en vue d'obtenir l'annulation des résolutions relatives à l'augmentation de capital réservée de 27,5 M€ souscrite par Catterton Partners (CP Crystal Luxco, Sarl), telle que votée par l'Assemblée générale extraordinaire du 28 juin 2012.

Selon un jugement du Tribunal de Commerce de Nancy en date du 3 avril 2017, la Société Consellior et les autres demandeurs ont été déboutés de l'ensemble de leurs demandes et ont été condamnés solidairement à payer à la société Baccarat une somme de 10 000 € au titre de l'article 700 du CPC. La société Consellior et certains autres demandeurs ont interjeté appel de cette décision.

Par ailleurs, Baccarat a été assignée, le 27 mars 2013, devant le Tribunal de Commerce de Nancy, à la demande de Consellior SAS afin d'obtenir notamment la nullité de la troisième résolution des assemblées générales du 8 juin 2010 et 9 juin 2011 relatives à l'approbation de conventions réglementées, l'annulation de la convention de licence de la marque Baccarat conclue entre la Société et SH Baccarat License Holding LLC., et que les conséquences financières des conventions conclues entre Société du Louvre-La Fayette et Groupe du Louvre, dont l'approbation a été rejetée lors de l'assemblée générale du 28 juin 2012, soient supportées solidairement par Groupe du Louvre et Société du Louvre- La Fayette.

Suivant un jugement du Tribunal de Commerce de Nancy en date du 3 avril 2017, la société Consellior a été déboutée de l'ensemble de ses demandes à l'encontre des sociétés Baccarat, Société du Louvre-La Fayette et Groupe du Louvre. La société Consellior a interjeté appel de cette décision.

Perspectives

En 2017, forts des résultats obtenus en 2016 et dans un contexte macroéconomique encore incertain, nous resterons concentrés sur la poursuite de la mise en œuvre de nos axes de développement prioritaires principalement dans notre réseau de boutiques stratégiques détenues en propre, les concessions et le commerce en ligne, en nous appuyant sur une plateforme solide destinée à attirer une nouvelle clientèle plus jeune fascinée par le caractère unique de l'offre Baccarat.

Retrouvez l'intégralité de l'information financière du groupe Baccarat sur le site Internet www.baccarat-finance.com ou sur www.actusnews.com.

Contacts

Baccarat

Pascale Amiel, CFO

Caroline de Laurens, Directrice des relations presse et publiques

Tél : 01 40 22 11 00

A propos de Baccarat

Baccarat (Paris, Euronext, BCRA) est une marque de luxe française internationalement reconnue comme un leader des produits en cristal haut-de-gamme et exclusifs. Depuis sa création en 1764, la société, dont la Manufacture est basée à Baccarat en Lorraine, est synonyme d'un savoir-faire unique et symbole de l'Art de Vivre à la Française. Depuis près de 250 ans, la marque a inspiré des créateurs de renom du monde en entier. Allant des luminaires d'exception à l'art de la table, des objets de décoration uniques à des bijoux raffinés et du flaconnage sur mesure, les produits de la marque et sa tradition d'excellence sont largement distribués à travers le monde. Depuis 2005, Baccarat est contrôlé par Starwood Capital Group L.L.C., au travers de la société Groupe du Louvre jusqu'au 20 février 2015 et SDL Investments I Sàrl depuis cette date. Retrouvez tout l'univers de Baccarat sur www.baccarat.com www.baccarat.com

BACCARAT – Résultats de l'année 2016

Principales définitions

Chiffre d'affaires à changes réels et à changes comparables :

Le chiffre d'affaires à changes réels correspond au chiffre d'affaires publié. Le retraitement opéré pour obtenir le chiffre d'affaires à changes comparables consiste à convertir le chiffre d'affaires de l'exercice précédent libellé en devises étrangères au taux de change de l'exercice en cours afin de neutraliser les effets des fluctuations des parités monétaires sur l'évolution de l'activité.

Résultat opérationnel courant :

Le résultat opérationnel total de Baccarat inclut l'ensemble des produits et coûts directement liés à l'activité, que ces produits soient récurrents ou qu'ils résultent d'opérations atypiques ou ponctuelles.

Les « Autres produits et charges opérationnels » regroupent les éléments inhabituels, significatifs qui sont de nature à affecter la performance économique de l'activité opérationnelle.

En conséquence, pour le suivi de la performance opérationnelle du groupe, Baccarat utilise comme solde intermédiaire de gestion le résultat opérationnel courant, défini comme la différence entre le résultat opérationnel et les « Autres produits et charges opérationnels ».

EBITDA :

Le groupe utilise pour le suivi de sa performance opérationnelle un solde intermédiaire de gestion, l'EBITDA. Cet indicateur correspond au résultat opérationnel courant augmenté des dotations aux amortissements et le cas échéant des dotations aux provisions (nettes de reprises) sur immobilisations et des dotations aux provisions sur engagements au titre des avantages accordés au personnel (nettes de reprises) comptabilisées en résultat opérationnel courant. Les dotations nettes de reprises sur provisions courantes et non courantes ne sont pas retraitées dans le calcul de l'EBITDA.

Un rapprochement entre ces deux soldes intermédiaires de gestion et les états financiers est fourni dans les notes annexes aux états financiers consolidés au 31 décembre 2016.

Capitaux engagés :

Les capitaux engagés représentent la somme des capitaux propres et de l'endettement financier net.

Endettement Financier net :

L'endettement financier net est constitué de l'endettement financier brut incluant les intérêts courus et non échus diminués de la trésorerie telle que définie par la recommandation 2009R-03 du Conseil National de la Comptabilité. 

BACCARAT – Résultats 2016

Etats Financiers

Compte de résultat consolidé

  (en milliers d'euros)  
     
  31/12/2016 31/12/2015
     
Chiffre d'affaires 148 342 149 748
     
Autres produits de l'activité 548 310
Achats consommés y/c variation de stocks (15 821) (17 464)
Charges de personnel (59 646) (61 388)
Charges externes (57 259) (57 933)
Impôts et taxes (1 503) (1 532)
Dotations aux amortissements (6 581) (7 011)
Dotations aux provisions nettes de reprises (704) (263)
Autres produits et charges opérationnels courants (876) (1 202)
     
Résultat opérationnel courant 6 500 3 265
     
Autres produits et charges opérationnels (1 333) (889)
     
Résultat opérationnel 5 167 2 376
     
Produits de trésorerie et équivalents de trésorerie 78 128
Coût de l'endettement financier brut (1 011) (1 218)
Autres produits et charges financiers (240) 707
     
Résultat financier (1 173) (383)
     
Quote-part du résultat dans
les entreprises mises en équivalence
(27) (23)
     
Résultat avant impôt 3 967 1 970
     
Charge d'impôt sur le résultat (1 679) (3 043)
Résultat net de l'ensemble consolidé 2 288 (1 073)
     
Dont attribuable aux propriétaires de la société 2 230 (1 114)
Dont attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle 58 41
     
nombre moyen pondéré d'actions 830 713 830 713
nombre moyen pondéré d'actions (dilué) 830 713 830 713
     
Résultat de base par action (en euros) 2,75 (1,29)
Résultat dilué par action (en euros) 2,75 (1,29)

 

 
 

Etat du résultat global consolidé

      (en milliers d'euros)
         
      31/12/2016 31/12/2015
         
Résultat net de l'ensemble consolidé   2 288 (1 073)
         
Autres éléments du résultat global :      
Réévaluation du passif (de l'actif) net au titre des (860) 170
régimes à prestations définies (1)        
Eléments non recyclables en résultat   (860) 170
Ecarts de conversion     28 (22)
Variation de juste valeur et transferts en résultat liés 339 (63)
aux instruments financiers (1)        
Eléments recyclables en résultat     367 (85)
         
Autres éléments du résultat global net d'impôt (493) 85
         
Résultat global total     1 795 (988)
Attribuable aux :        
Propriétaires de la société     1 717 (998)
Participations ne donnant pas le contrôle 78 10
         
(1) nettes d'impôt        

Etat de la situation financière consolidée - ACTIF

    (en milliers d'euros)
       
    31/12/2016 31/12/2015
       
       
       
Immobilisations incorporelles   2 682 2 624
Immobilisations corporelles   35 996 36 599
Participations dans les entreprises mises en équivalence   - -
Autres actifs financiers non courants   6 527 4 215
Actifs d'impôt différé   3 719 3 616
       
TOTAL ACTIF NON COURANT   48 924 47 054
       
Stocks   40 042 38 853
Créances clients   24 115 20 657
Créances d'impôt courant   379 463
Autres débiteurs   8 140 10 250
Autres actifs financiers courants   721 523
Trésorerie et équivalents de trésorerie   26 955 27 766
       
TOTAL ACTIF COURANT   100 352 98 512
       
TOTAL ACTIF   149 276 145 566

Etat de la situation financière consolidée - PASSIF

    (en milliers d'euros)
       
    31/12/2016 31/12/2015
       
Capital social   20 768 20 768
Prime liée au capital   24 829 24 829
Réserves   5 505 7 137
Réserves de conversion   (4 468) (4 475)
Résultat de l'exercice   2 230 (1 114)
       
CAPITAUX PROPRES ATTRIBUABLES AUX
PROPRIETAIRES DE LA SOCIETE
48 864 47 147
       
Participations ne donnant pas le contrôle   592 514
       
TOTAL CAPITAUX PROPRES   49 456 47 661
       
Emprunts et dettes financières à long terme   27 408 29 130
Avantages du personnel   10 663 9 463
Provisions   5 386 4 028
Autres passifs non courants   23 31
Passifs d'impôt différé   - -
       
TOTAL PASSIFS NON COURANT   43 480 42 652
       
Provisions   1 045 1 468
Dettes fournisseurs   17 455 17 711
Autres créditeurs   23 291 23 842
Dettes financières à court terme   14 140 12 158
Passifs d'impôt exigible   409 74
       
TOTAL PASSIFS COURANT   56 340 55 253
       
TOTAL PASSIFS   99 820 97 905
       
TOTAL CAPITAUX PROPRES ET PASSIFS   149 276 145 566

Etat des flux de trésorerie consolidés

  (en milliers d'euros)
     
  31/12/2016 31/12/2015
     
Résultat net de l'ensemble consolidé 2 288 (1 073)
     
Dotations aux amortissements et provisions 7 289 8 597
Variation de juste valeur (94) 40
Plus ou moins-values de cession 176 (2 416)
Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence 27 23
Capacité d'autofinancement
après coût de l'endettement financier net et impôt
9 686 5 171
     
Elimination de la charge d'impôt 1 679 3 043
Elimination du coût de l'endettement financier net 933 1 090
Capacité d'autofinancement
avant coût de l'endettement financier net et impôt
12 298 9 304
     
Variation des stocks et en-cours (4 147) (1 606)
Variation des clients et autres débiteurs (1 936) (1 754)
Variation des fournisseurs et autres créditeurs (980) (3 909)
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité (7 063) (7 269)
     
Impôt sur le résultat payé (931) (46)
     
FLUX NET DE TRESORERIE LIES AUX ACTIVITES OPERATIONNELLES 4 304 1 989
     
Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles (3 806) (5 615)
Cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles 18 4 229
Variation des autres actifs financiers (53) (617)
     
FLUX NET DE TRESORERIE LIES AUX OPERATIONS D'INVESTISSEMENT (3 841) (2 003)
     
Emission d'emprunts 331 28 886
Remboursement d'emprunts (588) (28 789)
Intérêts financiers versés (946) (872)
Dividendes payés - (74)
     
FLUX NET DE TRESORERIE LIES AUX ACTIVITES DE FINANCEMENT (1 203) (849)
     
VARIATION DE LA TRESORERIE (740) (863)
     
Trésorerie d'ouverture 27 727 27 840
Effet de la variation du taux de change (34) 750
Trésorerie clôture 26 953 27 727
Variation nette de la trésorerie et équivalents de trésorerie (740) (863)

Etats de variation des capitaux propres consolidés

Au 31 décembre 2016, la variation des capitaux propres se présente de la façon suivante :

              (en milliers d'euros)
                 
   Capital  Réserves liées au capital  Réserves et résultats consolidés  Résultats enregistrés directement en capitaux propres  Total Groupe  Participations ne donnant pas le contrôle  Total capitaux propres
                 
 Au 31 décembre 2015 20 768 24 829 3 428   (1 878) 47 147 514 47 661
 Augmentation de capital                
                 
 Résultat net attribuable aux propriétaires de la société 2 230     2 230 58 2 288
                 
 Autres éléments du résultat global :              
 Variation de juste valeur et transferts en résultat liés aux instruments financiers 339 339   339
 Variation de la réserve de conversion       8 8 20 28
 Réévaluation du passif (de l'actif) net au titre des régimes  (860)     (860)   (860)
 à prestations définies                
                 
 Total autres éléments du résultat global - (860)   347 (513) 20 (493)
                 
 Au 31 décembre 2016 20 768 24 829 4 798   (1 531) 48 864 592 49 456

Au 31 décembre 2015, la variation des capitaux propres se présente de la façon suivante : 

              (en milliers d'euros)
                 
   Capital  Réserves liées au capital  Réserves et résultats consolidés  Résultats enregistrés directement en capitaux propres  Total Groupe  Participations ne donnant pas le contrôle  Total capitaux propres
                 
 Au 31 décembre 2014 20 768 24 957 4 545   (1 824) 48 446 504 48 950
                 
 Augmentation de capital                
                 
 Résultat net attribuable aux propriétaires de la société (1 114)     (1 114) 41 (1 073)
                 
 Autres éléments du résultat global :              
 Variation de juste valeur et transferts en résultat liés aux instruments financiers (63) (63)   (63)
 Variation de la réserve de conversion       9 9 (31) (22)
 Réévaluation du passif (de l'actif) net au titre des régimes  170     170   170
 à prestations définies                
                 
 Total autres éléments du résultat global   170   (54) 116 (31) 85
 Autres   (128) (173)     (301)   (301)
                 
 Au 31 décembre 2015 20 768 24 829 3 428   (1 878) 47 147 514 47 661


Partie fournie par Actusnews Wire (diffuseur professionnel d'information réglementée) ©